• une journée de merde en voilà une !

    Tout d'abord cette nuit, un rêve en espagnol et en francais, une fuite encore, dans laquelle j'étais double, a la fois la personne qui voit et la personne qui fuit. Reveil comme d'habitude qui fait mal aux oreilles, aux yeux, a tout mon corps, arriver en retard au travail, se faire intercepter dans les escaliers et ne rien comprendre. Ne pas aller à l'autre centre et faire "classe" aux handicapés car elle n'est pas venue, otra vez. Les handis qui parlent en valencien et lui qui contemple la scène, impuissant, alors qu'il parle la même langue qu'eux !! Va y lance toi, j'aimerai mais je suis bloquée, y'a rien qui sort de ma bouche ! S'ennuyer en classe de mathématique, se dire que moi non plus je ne sais plus faire une division...

    Affaire d'un sandwitch volé sous mes yeux qui prends des proportions enormes, aller acheter un nouveau sandwitch pour manger avec lui, parler, parler, ne pas avoir deux min de tranquilité, c'est le jeu. Ne plus se rappeler de comment s'appelle "el rio grande en paris", etre obligé d'aller chercher sur internet pour me rappeler qu'il s'appel la seine !

    Et puis aller en cours, ne pas savoir quoi faire, va ici, va là, va les aider à faire le corps humain, en espagnol? je le connais déjà pas en francais. Se dire mierda mais t'es nulle pauvre enfant !!! tu sais pas faire des divisions, tu sais pas le nom des fleuves francais, tu connais pas le corps humain... 

    Etre revoltée. La culture c'est ça ? leur dire qu'il y'a Ullysse d'ans l'odyssée, que l'odyssée c'est une épopée, que sa femme s'appelle penelope et que le cyclope s'appel polifemo. regarder le passage sur la fuite d'ulysse (encore une fuite notons le) et basta ! Et c'est quoi l'histoire d'Ulysse? Ca m'a toujours énervé les gens qui savent tout, en surface, surtout pendant les repas de famille. 

    Enfin, il y'a trois sorte de personnes, celles qui parlent en castillan pour que je comprenne.

    Celles qui commencent le cours en castillan et le finissent en Valencien, car ils ont oubliés que j'étais là. 

    Et celles qui parlent uniquement en Valencien, pour que j'apprenne.

    Je ne sais pas lequelles je prefere, mais ne pas parler permet d'observer gentillement mes congeneres, qui en réalité sont beaucoup plus fourbes et tordus, que quelconques handicapés.

    Pour finir, j'ai failli rester coincé dehors, une sombre histoire de clés, again, alors maintenant je mange du fromage pour evacué cette journée, et attendre mon coloc pour savoir si j'ai oui ou non reussi le test en espagnol.

    Ensuite j'irai prendre une douche, et tout sera rentré dans l'ordre, c'est ça qui est bien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :