• Ce matin je pete les plombs.

    Me v'la embarquée sur internet a chercher master pro, erasmus espagnol et humanitaire en bolivie. D'habitude je cherche longtemps, mais la bim du premier coup je tombe sur les pages qui m'interessent. je telecharge les dossiers d'inscription et j'me dis joder !

    C'est vraiment un jour particulier, j'avais faim deja a l'almuerzo, j'ai bu 3cafes en 1heure... et maintenant je sais que je peux tout faire, ne plus chercher rien sur le net. Se calmer. Avoir envie de mettre son matelas par terre et le sommier sur le balcon. j'ai envie d'etre chez moi ici, de manger du saumon et de faire le menage. Y'a des semaines qui ont des effets coups de fouet. Pi d'abord elle debarque dans aproximativement 20jours tralalala ! Ce soir je suis en weekend, j'ai bossé (enfin...) 2jours cette semaine et j'me barre avec ma mere adoptive dans une destination inconnue pour ce weekend, vais visiter l'espagne un peu !!!! hiyyyyyyyyyyya ! c'est cool en vrai d'avoir les bras trop grands, j'ai pas peur et j'peux epouser n'importe quoi !

    Sur ceux les z'amis. J'vous embrasse tous bien fort.


    votre commentaire
  • Bon quand il pleut ici, ca fait pas semblant et surtout ca s'arrete jamais, enfin si un peu parce que je viens de regarder par le carreau et y'a du soleil ! Youpla !

    J'ai le bureau pour moi toute seule, et y'a le telephone qui sonne, youpla, il attendra !

    Sinon en vrai c'etait pour vous dire qu'a y est je me mets vraiment a l'heure espagnole, et comment ... ah ah.

    Deja je mange du chorizo approximativement 3fois par jour, et aussi hier je suis allee a un cours de Salsa, Youpla ! Et j'ai danse avec pleins de gens et c'etait bien et donc j'y retourne jeudi pour faire aussi du tango ! Et sinon je parle mieux, et je vais faire un inter-cambio avec ma collegue de travail, et puis bientot y'aura le taureau !

    Ce week-end c'est Xavia, encore un nom qui sonne la mer, et par consequent je vais aussi manger beaucoup de chocobons, mais comme a dit Camille "Ce qui se passe le week-end, reste au week-end", j'aime fortement, donc j'adhere, donc pas de raison de se priver de chocobons !

    J'ai fini mon livre hier, une perle de beautee alors je vous donne le titre pour ceux qui en aurait envie Les visages de l'air d'Alberto Ruy-Sanchez.

    Et puis comme elle dirait "Tout va bien, mais rien ne va plus." Ma vie quoi... Ici, ou ailleurs. Ici, ou dans ma tête.


    votre commentaire
  • trocquer le temps de rêver contre le temps de vivre c'est encore possible ?

    ***

    Alors quand on les met ensemble ça donne ça. Et même qu'on ira, ou qu'on ira pas. Pour l'instant. Alors le reste c'est juste à vivre. Une fois qu'on sera parler Espagnol, que je serais aussi parler valencien, qu'elle pourra faire n'importe quelle trad. Qu'on aura usé tous les clubs de Valence, d'Altéa, D'alicante et qu'on aura défié tous les taureaux d'Otinyent, on s'en ira à Barcelone, travailler l'été dans un hotel trop grand pour nous ou on se perdra. On parlera bien Espagnol, et on écumera la mer. 

    Ensuite je partirai en Amérique Latine, elle ira en Mongolie, courrir avec nous même. Et quand on se sera trouvées derriere une montagne déformante, on ira à Londres, là on integrera l'Academie française, au début on fera seulement des changements de décors, peut être qu'un jour, quand cette fois on sera parler Anglais theatralement, on aura un rôle ou on parlera 5min même pas au personnage principal. Ce sera bien, ce sera grand. 

    Il n'est pas encore le temps de rentrer. Dans le coeur ca fait boum boum, ca résonne dans la langue du Ojala.


    1 commentaire
  • Al principio estaba la extanjera, estaban curiosos, ahora soy solamente la francesa que no habla bien. 

    Prefiero las tardes, con ellos, son muy divertidad.

    Fui otra vez a la reunion en valenciano, no es facil, no sabia de quien, ni de qué estaban hablando.

    Ahora, me voy a un cita con los padres de ellos, pero no sé lo que debo decir. jajaja. Despues iré a un curso de salsa (no sé como vestirme, y hay una chica del trevol que vine este manana y me ha dicho "es el mismo curso que yooooooo" Genial, vivo trevol ! (lo siento por los tildes, no les tengo).

    La agua no es buena en casa, y estoy un poco enfermada. He empiezado los regalos de la navidad, y cuando tendré el tiempo iré en la calle y en el punto de visto para hacer muchas fotografias. Tenemos siempre buen tiempo y muchas cosas a decir. En mi cabeza y en mi pequeno corazon. Son las 18h34. iré con solo la musica.

    En espana el sol se pone. Y muchas otras cosas que son muy bella que en francia. Y los clementinas son bueeeeeenas !

    Y hasta ! es bien ya.

    ***

    Joder !

    la reunion était en valencien (evidamment, j'aurais du m'en douter)... mais bon j'ai fais bonne impression, "elise esta enamorada de los chicos, es muy bien" jajaja.

    et puis ensuite en quittant presque à l'heure, j'ai marché, marché, pour trouver ma route et mon chemin, pour arriver enfin, après moultes peripeties, et 40demandes dans la rue "dondé esta la calle ???", ben j'avais pas la bonne adresse. j'me sens un peu "adieu veaux, vaches...". Ontinyent c'est beau et j'avais presque oublié que j'aimais marcher, même si ca ne s'oubli pas au fond. et puis c'est vrai que j'ai souvent aimé ma vie dans les livres et dans les trains, alors marcher ca revient au même. c'est se perdre un moment avec soi, et ce qu'il a autour. Rien d'autre. juste le vide, mon vide, et c'est dire s'il y'en a du vide.


    votre commentaire
  • de devoir toujours ranger les choses dans des boites, les barriquader, les cadenasser afin que chaques choses soient précisement a sa place. y'a un autre versant derriere la montagne et c'est justement celui là que j'aimerai voir parfois. 

    J'arrive pas à dormir, dans ma tête ca fait boum boum, cette envie d'y revenir, de fuir par la même occasion. J'ai eu une vie dans les bars avant d'avoir une vie tout court. et si je suis aussi tordue aujourd'hui, c'est qu'on m'a mal essorée.

    Week-end à Altea, week-end à la mer, week-end on recharge les batteries au soleil (il fait encore 20°).

    Elle aime bien le bruit des galets quand ils s'en vont avec la vague. J'aime bien les vagues qui se heurtent sur les rochers, même si parfois elles me rappellent l'immensité, et le rien absolu que l'on peux representer. Regarder l'horizon, se dire c'est rien c'est juste la méditerrannée. Rien que ça, mais c'est déjà sans fin, et dans ma tête aussi. 

    Le 27, je vais retrouver l'odeur de la vanille. Et ca ca n'a pas de prix. 

    J'ai décider de ne plus faire demi-tour dans la rue, d'arreter de dire "faut passer à gauche, sinon il va t'arriver le plus grand drame de la terre.", des fois maintenant je passe à droite. Alors sortir son nez, peut importe le vent, musique, oeils grands ouverts et c'est parti. Flaner, tout ici me donne envie de flaner. 

    C'est vrai si je continue comme ça, je vais mourir d'une crise cardiaque, cessons les enfantillages. 

    Week-end à Altéa, soirée à Alicante, week-end à Valence. Il suffit d'avoir des bons pieds.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique