• la-bas on ira

     

            Auncun rapport avec l'image. J'croyais que la-bas ce serait toujours la-bas. Y'aurait toujours cette odeur,cette saveur. J'pensais que j'étais rien sans ca. J'pensais que c'étais le refuge le plus beau,qu'on existait mieux la-bas. Qu'on pouvait pas pleurer. La petite etincelle s'en va. Celle qui faisait exister ce lieu la plus que tout. Il est loin maintenant, presque intouchable. Pourtant il continue d'etre, je continue de le vouloir plus que tout. Mais lui et Moi on devient ameres. Lui me rappel trop de choses. et Moi, et Moi je grandis. Grandir c'est mourir un peu.

            Et puis y'a ces putains de directions qui ferons jamais partis des horizons. Y'a ces provocations. Ces peines. Ces chemins que l'on empreintera jamais... Et puis y'a toi, moi, eux, toi, et toi aussi, toi sans doute, et toi surement.

            Pis j'fais des vieux labsus. Alors j'membrouille.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :