• ailleur

    de dire "eternel", de penser je vais toujours rester avec toi chaque fois la meme douleur quand tu t'en vas, la bas, chez toi ou ailleur encore, parce qu'on n'est jamais libre, parce que le temps passe trop vite, parce que mes bras ne sont jamais assez grand pour te serrer fort fort et laisser partir ce train tout seul...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :